Copywriting créatif : comment imaginer le web marketing sans lui ?

Selon un sondage mené sur un échantillon représentatif de personnes n’y connaissant rien au web marketing, 90 % des personnes interrogées ignorent ce qu’est simplement un Copywriter et 9 % pensent que c’est un spécialiste des droits à la propriété intellectuelle.

 

Autrement dit, la plupart des gens ignorent royalement que le Copywriter est le roi du web marketing, le roi du ROI, celui qui vous fait faire des conversions de fou, et qui met en échec et mat tous vos concurrents. Oui, il y a bien un point commun entre les jeux d’échecs et le copywriting : la stratégie.

stratégie copywriting webmarketing

 

Qu’est-ce que le copywriting ?

 

Le travail du copywriter, c’est de provoquer l’engagement et le passage à l’action. Indispensable pour les marques, Il pousse le lecteur, l’internaute arrivé là presque par hasard, à rester, à se laisser emporter dans le récit et à prendre une décision, à réaliser un achat, faire un don ou s’inscrire pour une lettre d’information.

Comme son nom l’indique, “writing” pour rédiger et “copy” pour texte, le copywriting joue sur la force des mots et la puissance des émotions générées par des phrases bien rythmées qui canalisent les pensées du lecteur vers un but précis. Les textes amplifient l’effet des images et des vidéos publicitaires en ligne. Un discours approprié peut être décisif.

Encore peu connu en France, le métier de copywriter, de rédacteur publicitaire ou de concepteur-rédacteur est pourtant incontournable pour les entreprises qui souhaitent se démarquer sur le web. C’est une branche du marketing et de la rédaction web.

 

Les tarifs des copywriters

 

Ce paragraphe arrive certes comme un cheveu sur la soupe, pourtant, il est important de revenir sur la question des tarifs du copywriter, qui génère beaucoup de fantasmes et d’interrogations. Ceux qui se sont fait une réputation dans le métier sont les rédacteurs les mieux payés, si l’on prend le référentiel de la facturation au mot.

Contrairement aux idées reçues, le copywriting n’est pas mieux payé, pas beaucoup mieux payé que la rédaction web de qualité : il est payé le juste prix des longues heures d’analyse stratégique pour cibler les besoins des clients, et de recherche créative à choisir les mots qu’il faut, les bonnes tournures, les plus justes et les plus précises. Les copywriters indépendants, pour des missions stratégiques, sont donc payés à la prestation ou à un taux horaire.

Certains copywriters sont très bien payés à l’heure : ils ont de l’expérience et connaissent bien le secteur d’activité dans lequel ils travaillent.

Il y a des newsletters qu’il ne faut pas rater, des landing pages décisives, des textes qui peuvent vous faire monter d’un cran sur votre cible ou la louper complètement. On fait rarement des miracles en claquant des doigts : la réussite, on l’oublie parfois, c’est le résultat d’un travail acharné bien plus qu’un coup de chance.emailing copywriting

Payer une newsletter, un petit A4 recto-verso, entre 500 et 1000 €, ça vous hérisse le poil ?

Quand vous pouvez faire 10 000€ au lieu de 1000 € de ventes avec cette simple lettre ou gagner des centaines d’adresses de prospect, ça fait évidement réfléchir.

Payer 500 € une landing page ?

Si l’image de votre marque inspire les futurs clients et les rend addicts : 500 €, finalement, c’est pas si cher ! 10 ou 5 % de l’opération, tout au plus.

 

Et puis, petit bonus concernant les tarifs du copywriting : quelqu’un qui arrive à vendre ses services très chers, vous auriez peut-être tendance à penser qu’il est doué pour la vente n’est-ce pas ?

 

Copywriting créatif, rédacteur créatif, copywriter, rédacteur persuasif, storyteller : quelle différence ?

Copywriter créatif, rédacteur créatif, ou copywriter, finalement, c’est la même chose. Au Québéc, on parle de rédaction persuasive. En tant qu’amoureuse des mots, mais surtout de l’effet qu’ils font sur les gens, je trouve qu’il faut bien les choisir, c’est pourquoi je parle de rédaction persuasive ou créative, ou même de persuasion créative. Ces tournures ont l’avantage d’inviter l’imagination à s’activer, bien plus qu’un label opérationnel comme le mot « copywriting ». Dans la mesure où le copywriting joue sur les émotions, invoquons-les sans détours.

Le storytelling, quant à lui, ne s’oppose pas au copywriting, loin de là. Le rédacteur persuasif, pour capter l’attention du lecteur, est tenu de lui raconter une histoire qui lui plaît. Son histoire commune avec l’objet que vous proposez. L’histoire de son changement, de l’amélioration de son quotidien.

Rédaction persuasive et créative : le contenu au cœur de votre stratégie marketing

 

Le copywriting n’est pas une technique de rédaction, ni un process miraculeux. C’est juste de la rédaction créative et persuasive, de la pensée stratégique.

Aux rédacteurs web, on demande des contenus informatifs.

Aux rédacteurs SEO, on demande des contenus optimisés.

Aux rédacteurs créatifs, on demande de convaincre.

L’information contenue dans le texte ne doit pas uniquement renseigner le lecteur, ni le rendre plus expert ou cultivé. Elle ne doit pas non plus placer le texte en première page du SERP. Les mots du copywriter doivent provoquer un changement chez le lecteur, le faire réfléchir, lui offrir la possibilité d’évoluer. Qu’il s’agisse d’un produit, d’un livre, d’un abonnement ou d’une formation, si le lecteur ne repart pas avec le sentiment qu’il y a quelque chose pour lui sur cette page, alors le copywriter a loupé sa cible.

Rédaction créative : penser, rédiger, vendre

 

En penseur stratégique, le rédacteur créatif se concentre sur façon de vendre un produit ou un service d’une manière originale, imaginative et accrocheuse. Il assemble des mots et des idées qui permettent d’accélérer l’impact commercial des communications.

Il est parfois amené à créer un concept de vente unique, personnalisée. Les questions qu’un rédacteur persuasif se pose tout au long du processus de création sont les suivantes :

  • Quel est le public cible ?
  • Qu’est-ce qui fait que ce produit ou service est unique ?
  • Pourquoi le client doit choisir ce produit plutôt qu’un autre ?
  • Qui est le client ? Comment a-t-il construit son image ?
  • Comment passionner le lecteur ?
  • Quels sont les besoins non satisfaits des internautes concernant ce produit ou ce service ?

L’art du copywriting : intuition et idées fortes

La page blanche ne doit pas effrayer le rédacteur créatif. Sa première quête est intuitive : il doit trouver l’idée forte. Les visuels prennent une place prépondérante sur le web (vidéos, photos, illustrations), mais ils ne sont pas grand-chose sans une idée puissante qui les soutient. Isoler ces éléments, l’ADN du produit, du service, ou de l’entreprise, est la première étape. Construire l’argumentaire et les émotions autour de cette colonne vertébrale en est une autre. C’est un travail artistique à part entière. Les lecteurs apprécient le génie, c’est ceux à quoi ils s’identifient, avec leur propre génie. Activer les valeurs fondamentales des individus, c’est le levier essentiel du copywriting.

Un commentaire

  1. […] Les rédacteurs formés au SEO peuvent largement se permettre de demander plus de 5 centimes par mot. La moyenne basse est située à 6 centimes. Les rédacteurs commencent à arrêter de se plaindre et de souffrir à partir de 8 centimes. Les rédacteurs qui demandent jusqu’à 20 centimes par mot sont souvent formés au copywriting. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.